Entretien professionnel et crise sanitaire : comment bien se préparer pour l'avenir ?

Silhouette_femme
Sokha Keo
Journaliste free-lance
Publié le 19/02/2021
Image principale
Image
Entretien annuel
Sous-titre
Dans un contexte économique et social compliqué, depuis l’apparition du Covid, les sociétés et leurs salariés s’adaptent à la digitalisation croissante des pratiques. L’occasion, pour certains, de penser reconversion et évolution de carrière pour améliorer leur employabilité. Et envisager sereinement toute rencontre avec un N+1. Les conseils de Thierry Chavel, spécialiste du coaching en entreprise et auteur de plusieurs livres dont « Trouver sa voie » (Harmattan).

1/ Accepter la situation

Dans ce contexte particulier, l’erreur, au cours d’un entretien professionnel, serait de faire comme s’il s’agissait d’une année normale. Il est nécessaire de conserver un discours cohérent et conscientisé sur la manière dont le Covid a bouleversé son métier et sa vie personnelle, être transparent sans rentrer dans son intimité bien sûr. L’un des plus grands pièges, à l’heure actuelle, est de revenir au monde d’avant.

2/ Laisser parler le N+1

En fonction du secteur d’activité, l’entretien sera conduit différemment. Quel que soit le secteur d’activité, il est nécessaire d’écouter l’autre avant de s’exprimer. Le laisser parler sur le contexte, les perspectives, les éventuelles évolutions professionnelles proposées.

3/ Montrer sa robustesse

Un salarié de la génération Z ou Y, dans son premier emploi, doit afficher sa solidité dans un situation bousculée et évoquer son projet d’avenir. Veiller à ne pas avoir l’air aux abois ni être rigide, à rappeler que le télétravail est bien intégré et que la digitalisation des outils fait partie du quotidien. Plus senior, jouer sur l’adaptation permanente.

4/ Oser parler salaire

Le covid ne dévalue pas le mérite professionnel. Si le chiffre d’affaire de votre employeur résiste à la crise sanitaire, de par son secteur d’activité ou son activité à l’international, par exemple, c’est une raison suffisante pour oser demander une augmentation.

5/ Jouer la carte du travail en équipe

En ce moment, tous les salariés font une économie de la relation physique, entre télétravail, visioconférences et rdv décalé. Plus on est à distance, plus la qualité des relations avec les équipes devient essentielle. Insister sur la nécessité de rencontrer ses collègues régulièrement pour maintenir une cohésion d’équipe.

6/ Evoquer son équilibre de vie

Avec un management de demain plus anglo-saxon, il faut garder à l’esprit la variable de l’équilibre vie personnelle/ vie professionnelle. Les confinements successifs ont prouvé combien ces valeurs avaient été, pour certains, sous-estimés. Le développement du travail à distance apporte plus d’autonomie, souvent favorable à un épanouissement personnel et il ne faut pas oublier d’en parler avec son supérieur.