5 soft skills indispensables pour mieux optimiser l’innovation digitale

Avatar Femme
Sokha Keo
Journaliste Freelance
Mis à jour le lun, 09/28/2020 - 18:04
Image principale
Image
soft skills
Sous-titre
Autonomie, résilience, intelligence relationnelle… Certaines soft skills permettent d’améliorer la performance de tout manager de projet digital afin d’accompagner l’entreprise dans son évolution numérique. Elles s’imposent également pour renforcer la cohésion d’équipe, enthousiasmer les collaborateurs et trouver des solutions au moment opportun. Avec un seul objectif : innover efficacement et en douceur.

L’intelligence émotionnelle

Pour éviter toute inquiétude chez les collaborateurs, l'intelligence émotionnelle est au coeur d’une transformation réussie. Cette situation peut être stressante et doit amplifier la capacité d’écoute du manager. Il doit rassurer, accompagner avec bienveillance, créer de la confiance par une communication claire et authentique. L'idée étant de diffuser autour de soi une dynamique de projection collective et la cohésion d'équipe qui permettra le maintien ou une relance rapide de l'activité.

L’autonomie

En période de grand changement, place à la responsabilisation de soi. Le manager doit devenir plus lucide sur ce qu’il veut et peut faire pour apporter des solutions. Cette autoévaluation permet de prendre des décisions dans un contexte paranormal. Elle offre également une plus grande flexibilité, surtout s’il est question de télétravail.

La créativité

Pour optimiser l’innovation digitale, la créativité est un enjeu permanent. Pour atteindre ses objectifs, il est nécessaire de sortir de sa routine, de réinventer son métier pour aller de l’avant. Un manager plus engagé se révèle souvent à travers sa créativité.

L'agilité

Mettre en place un nouveau projet digital dans des délais serrés et avec une équipe réduite implique une certaine agilité pour tout manager. Se repositionner nécessite d’être performant et efficace sans se perdre, de lutter contre les éventuels découragements des uns et des autres. Pour recréer un cadre de travail, avec la mise en place de nouveaux outils, il faut accepter de sortir de sa zone de confort, d’aiguiser sa curiosité et d’être plus ouvert.

La gestion du stress

En période de changement, le stress est décuplé. Il doit être un importateur d’angoisse et exporter de la sérénité. Il lui revient d’insuffler, via des communications variées, une dynamique d'équipe qui créera confiance et engagement et pourra garantir la performance dans de bonnes conditions. Il apporte le soutien et les orientations nécessaires à leurs équipes, dans des contextes de travail parfois inconnus jusqu'alors.